« Pierangelo Summa, sculpteur de masques et de marionnettes et metteur en scène, a fermé les yeux le mercredi 15 juillet 2015. Ceux qui l’auront connu savent que, désormais aussi léger que l’air, il reste avec nous pour toujours par tout ce qu’il nous a transmis, et que nous sommes chargés de cette force créatrice qui l’animait à jamais. »

 Sara Summa, 2015.

De 1966 à 1980 l’activité théâtrale de Pierangelo Summa s’exerce surtout en Italie ou il crée deux compagnies de Théâtre de ‘figura’ , avec lesquelles, en explorant les sources de la tradition populaire, il développe des formes originales de théâtre d’ombres et de marionnettes. Il s’engage, avec le mouvement théâtral des années soixante-dix, dans la recherche de techniques d’intervention territoriales pour placer le théâtre dans les lieux de la vie. C’est dans ce contexte qu’il rencontre Italo Gomez, Giuliano Scabia, Dario Fo, l’ « Odin Teater », Roberto Leydi, Mario Lodi, Carlo et Alberto Colombaioni, Augusto Boal etc. Dans cette période Pierangelo Summa crée une vingtaine de pièces de théâtre de marionnettes, il donne vie pendant trois ans à une émission hebdomadaire à la Télévision de la Suisse Italienne et il intervient dans plusieurs écoles, lycées et quartiers suburbains avec des projets de longue durée.

En France, à partir de 1980, Pierangelo Summa dédie les années ’80–90’ à la création de masques pour le théâtre en passant par la tradition de la ‘Commedia dell’Arte’ jusqu’à la conception de formes nouvelles en utilisant tous types de matériaux. Durant cette période, son atelier de Montreuil est un lieu de rencontres et de débats pour de nombreuses jeunes compagnies. Pierangelo Summa anime dans ce lieu et d’autres, de nombreux stages de formation sur le jeux masqué (Espace Acteur, Maison des Arts de Créteil, Stages AFDASS), il fait plusieurs expositions de ses masques à Avignon et il aura une présence suivie et remarquée au festival de Nyon en Suisse. Proche du monde de l’enfance, Pierangelo Summa est dans cette période aussi créateur de jouets (groupe Hachette) ; il fait plusieurs interventions dans les écoles où par l’intermédiaire de la marionnette et du masque il accompagne les enfants à la découverte de leurs pays et de leur histoire. 

 

A partir des années ’90 Pierangelo Summa se dédie surtout au travail de mise en scène. Capitalisant d’une part son expérience de théâtre avec les gens de la ville, d’autre part son travail de plasticien et de facteur des masques, il crée des structures pour le carnaval de Créteil , conçoit ex-novo le Carnaval de Villeneuve le Roi et le suit pendant quatre ans, crée la légende urbaine du Géant Edgar dans le XVII è arrondissement de Paris et assure la Mise en scène du « Palio di Isola Dovarese » de 1999 à aujourd’hui, 2010 (Cremona – Italie-). Parallèlement il réalise une vingtaine de mises en scène théâtrales, pour la plus grande partie sur des textes d’écrivains contemporains.

Pierangelo Summa par Yves Humbert, 1980 ca.
Pierangelo Summa